December 26, 2019

Please reload

Posts Récents

SUMMER X créateurs corses !

July 26, 2018

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

L'ESS - Ajaccio

December 26, 2019

 

 

 

Le 12 Novembre 2019, La petite Coworkeria accueillait la soirée Cumpar'Impresa sur l’Économie Sociale et Solidaire.

 

 

Marie Ange Filippi est la créatrice de la petit Coworkeria inscrite dans l'ESS elle nous a présenter ses locaux et son choix de création d'une SCOP. La Petite Coworkeria est un espace de Coworking à Ajaccio, destiné à tous ceux qui souhaitent travailler dans des conditions professionnelles, à des coûts abordables et de manière flexible. Chacun peut venir à l’heure qu’il souhaite et à la fréquence qu’il préfère. À la fois coworking, espace événementiel et café la Petite Coworkeria est un lieu de vie hybride : un bureau stimulant, un chez soi passionnant, un café enrichissant ! ​

 

 

 

 

 

 

Jordane Veron, association Iniziativa, Iniziativa est une association créée qui a pour objet l'insertion professionnelle.

Elle est conventionnée pour le portage de quatre ateliers/chantiers d'insertion :

Recyclerie qui œuvre pour la revalorisation et le recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques.

Creativu récupère et vend des jouets, vêtements, services de table et livres dans la Boutique de R.O.S.E.

Espaces Verts qui intervient dans le domaine paysager.

Fil & Fer agit dans le domaine de la couture, du repassage et recycle du textile dans des buts créatifs (ateliers dirigés, façonnements).

 

 

L’Économie Sociale et Solidaire, un secteur en mutation, qui recrute et se professionnalise

 

L’entrepreneuriat social permet d’optimiser les dépenses publiques en plaçant l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Il séduit les jeunes générations qui y concilient réussite individuelle et bien commun. Traitant des questions durables concernant l’insertion, le commerce équitable et l’environnement, son t un fort potentiel de développement et créent des emplois 2,5 fois plus que l’économie classique, pour tous, sur des territoires fragiles et non délocalisables.) Utiles socialement, des sociétés commerciales ont pu aussi entrer dans l’ESS, dont le développement est favorisé par a loi de 2014: guide de bonnes pratiques, reconnaissance des instances représentatives, instruments financiers adaptés…

 

Dotée d’outils de gestion spécifiques, l’ESS n’est plus réservée aux bénévoles. Les formations et diplômes, universitaires, à distance, des écoles de commerce, et/ou en partenariat avec le groupe SOS… donnent autant d’outils nécessaires aux entrepreneurs sociaux pour passer de l’idée au projet, rechercher les moyens humains, financiers, techniques adéquats. 10,5% du total des emplois en France se trouvent dans ce champ, et l’action sociale en est le premier employeur. Les effectifs salariés sont généralement réduits (87% des employeurs y ont moins de 20 salariés, en majorité des femmes, de moins de 30 ans ou de plus de 50 ans.)

 

400 000 créations de postes sont à prévoir d’ici à 2022, d’après l’UDES (Union des Employeurs de l’Economie Sociale et Solidaire) dans les métiers du « prendre soin » -petite enfance et bien-vieillir-, les services de proximité et la filière verte. Les 700 000 départs à la retraite attendus d’ici à 2025, vont encore renouveler et diversifier les filières et activités qui s’adaptent à l’environnement et au vieillissement de la population.

 

Un éco-système pour généraliser les innovations sociales issues de l’ESS:

 

Le French Impact crée des alliances entre acteurs de l’ESS, pouvoirs publics et secteur privé, pour des réponses pérennes aux défis sociétaux d’aujourd’hui. Cet écosystème change d’échelle des innovations locales pour en faire des solutions nationales, en leur donnant visibilité, lisibilité et financements. Il crée une dynamique de croissance et de performance pour l’innovation sociale, talent français et vecteur de compétitivité et d’attractivité du pays.

 

A l’université d’été de l’économie de demain avec le Manifeste #NousSommesDemain, les entreprises sensibles à l’appel de la jeunesse pour un changement immédiat, concilient efficacité économique avec justice sociale et transition écologique. Visant à assurer leur avenir et celui de la planète, leurs enjeux sont d’attirer de jeunes talents, renouer avec la confiance des consommateurs, investir de nouveaux marchés. Elles ont aussi à transmettre leurs modèles aux autres entreprise pour qu’elles s’engagent concrètement dans cette dynamique, basée sur l’impact social et environnemental, le partage des richesses et du pouvoir.

 

Les prix de l’ESS, aux niveaux régional, national et Coups de coeur récompensent les organisations de l’ESS (associations, mutuelles, fondations, sociétés commerciales de l’ESS ou agrées ESUS) et sont remis dans le cadre des Journées de l’Economie Autrement. Parmi les lauréats 2019: l’association SAFED, lieu d’accueil de jour pour des femmes victimes de violences, Bien-Etre médical, équipement des personnes à faibles revenus en matériel médical de qualité, par le réemploi, ou Phenix, réduction du gaspillage et valorisation des déchets pour ses clients professionnels.

 

Au service de l’humain, en interne comme en externe:

 

Dans l’ESS considère le profit est un moyen d‘atteindre des objectifs sociaux et environnementaux et non comme une fin en soi. Avec des profits réinvestis dans l’entreprise, une échelle de salaires encadrée, et la rémunération du capital limitée. Mais ses entreprises visent aussi la performance et la rentabilité, comme Juratri (Groupe Demain) spécialisée dans le tri des déchets de différentes nature, emploie plus de 50% de son personnel en insertion, et intègre des salariés dans ses décisions stratégiques. Leader régional avec un chiffre d’affaire de 8 millions d’euros, l’entreprise est en progression constante. Chèque Déjeuner est une Scop, sa gestion est démocratique (1 homme 1 voix).

 

Elles nourrissent l’écosystème entrepreneurial, créant des modes managériaux, inspirant les démarches RSE et Développement Durable des autres entreprises, ou devenant fournisseurs, partenaires (recyclage des produits, livraison des produits…) Ainsi, Ulysse, entreprise de l’économie classique est proche de l’ESS dans son objet, le transport de personnes à mobilité réduite, mais aussi par ses actions de mécénat.

 

Une étude de 2012 Ashoka-Mc-Kinsey montre que les structures de l’ESS réduisent des coûts pour la collectivité (allocations chômage, RSA, surendettement, santé, hébergement d’urgence), et génèrent des revenus, (charges patronales et les impôts).

 

Réseau mondial d’entrepreneurs sociaux, l’ONG Ashoka détecte les initiatives à impact sociétal positif, accompagne les entrepreneurs sociaux dans leur développement. Elle les connecte aux acteurs privés, publics et de la société civile pour accélérer l’émergence de nouveaux modèles d’intérêt général. Misant sur les qualités, compétences et savoir-être des jeunes générations, Ashoka transforme l’expérience éducative, par les ChangeMakers Schools, des collaborations hybrides avec le monde du business et le secteur public.

Transformer la société positivement incite à repenser profondément la manière dont nos enfants grandissement et apprennent, dont les organisations recrutent et fonctionnent, dont les différents acteurs de l’économie interagissent. La prise d’initiative, la collaboration et l’empathie doivent irriguer les nouveaux modèles durables de demain.

 

 

 

Production en fonction des recherches réalisées sur le web.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par A Prova 

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon