December 26, 2019

Please reload

Posts Récents

SUMMER X créateurs corses !

July 26, 2018

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Le Testing

March 14, 2019

 

A la CRESS Corsica, le 6 mars 2O19, s’est déroulée une nouvelle soirée Cumpar’Impresa sur le thème du « Testing d’activité ». Trois intervenants ont présenté leur activité aux vingt participants :

 

“Un projet est considéré comme innovant lorsqu’il admet un certains processus de création, et de nouveauté”

Emmanuel Pierre présente l’incubateur Inizià, qui favorise les projets innovants et met en relation les entrepreneurs avec de possibles financeurs

 

 

“Au fablab nous produisons des démonstrateur, la phase qui vient en amont du prototype qui lui est beaucoup plus abouti. La nuance est à souligner”

David Pernicci présente le Fablab, où l’on peut tester via un démonstrateur, qui est différent d’un prototype. Le Fablab met à disposition divers outils pour des réalisations variées.

 

 

La CAE A Prova, selon Denis Pinelli, accompagne et encadre le test d’une activité économique, avec le statut d’entrepreneur salarié.

 

Tester son idée ou son projet d’entreprise : pourquoi?

La phase de préparation est fondamentale pour modéliser, le jeune entrepreneur doit faire preuve d’ouverture, de curiosité, modestie et dynamisme afin d’apprécier les opportunités et les risques liés à son activité et son environnement.

Mais c’est la patience qui est primordiale: étudier le marché et tester son idée, ne pas brûler les étapes. Passer du temps à trouver son positionnement marketing, son concept porteur et un modèle économique durable; rencontrer les acteurs clés du secteur et notamment les clients afin de connaître au mieux leurs attentes et besoins.

Tester son idée, c’est gagner en temps, c’est confirmer et préciser son projet. Pour connaître l’environnement (les règles, les acteurs, les évolutions), être visible et reconnu comme expert auprès des professionnels et clients potentiels, on peut créer un blog interactif, participer à des salons, tenir une veille tendancielle. Afin de de mesurer l’attractivité de notre projet, il est utile de sonder l’avis de ses proches, d’un panel de prospects, de monter un groupe de travail, ou encore de créer une campagne de crowdfunding.

 

Et comment tester?

Fabriquer un ou plusieurs prototypes et les essayer auprès de différents utilisateurs est possible au sein d’un FabLab. Ces laboratoires de fabrication sont des espaces ouverts aux entrepreneurs, designers, artistes, bricoleurs, amateurs, étudiants, hackers… Propices aux rencontres et à la création collaborative, ils mettent à la disposition du public divers outils pour la conception, la réalisation d‘objets, leur réparation ou transformation.

De multiples aides et services s’offrent au créateur motivé par un « rêve » afin de le confronter à la réalité. La coopérative d’activité propose sur le principe du portage salarial, un statut d’entrepreneur salarié. La couveuse d’entreprise propose le test « grandeur nature » d’une activité, maintenant les statuts et droits antérieurs. L’incubateur, lui, apporte hébergement, accompagnement au développement des entreprises innovantes en phase de développement (start-up).

Existent aussi des parcours interactifs et multi-techniques, comme « Start-test 2O19 » (par ICHEC-PME), 52 heures d’accompagnement en horaires décalés, mêlant e-learning, échanges intergénérationnels, formations par des experts et coaching individuel…

 

Faire le choix d’un incubateur

L’incubateur propose aux créateurs de start-ups innovantes accompagnement, aide juridique, comptable ou administrative, mise en réseau, hébergement. En amont et les premiers mois d’un projet souvent lié aux nouvelles technologies, jusqu’à ce qu’il parvienne à maturité, les jeunes entrepreneurs apprennent au contact des plus expérimentés. Au nombre de 22O en France, ces structures privées ou publiques sont le plus souvent spécialisées: dans la recherche publique (23 incubateurs Allègre), les technologies d’information et de la communication (la Belle de Mai Marseille), les médicaments (Paris Biotech Santé) ou les biotechnologies (EuraSanté). Les Collectivités ont leurs incubateurs pour contribuer au développement local (Paris&Co Incubateurs). Pour les grandes écoles, HEC, Centrale ou Polytechnique, c’est un cadre pour les projets étudiants; l’école des Ponts et Chaussées a choisi une spécialité sur l’écologie.

Enfin, les grandes entreprises ont aussi leurs incubateurs, moyens de repérer et faire grandir des talents et concepts de demain, notamment dans le web, média, mobile, software…Ces services sont très demandés, donc sélectifs et souvent assez coûteux. Après le lancement, le suivi de l’entreprise peut se faire au sein d’une pépinière.

Le parcours de création d’entreprise demande un engagement intense, dont le testing est une phase clé, première projection dans la réalité.

 

Interventions et remarques:

 

Thierry HERLIN : “Cette rencontre était une réelle bouffée d’oxygène. Le fait d’entendre que des gens ont des idées innovantes et ont envie de faire bouger les choses dans le bon sens ça fait du bien. Lorsque l’on ouvre les journaux ou allume la télé on a l’impression que tout va mal et que tout est noir. Ici ça nous donne beaucoup d’espoir pour l’avenir”.

Jean-Baptiste AVOLIO : “L’innovation peut être également perçue dans un procédé incluant une dimension social”

 

Les mises en relation ont été fertiles :

 

Thierry Herlin (RRH Kyrnolia) informe sur les différentes idées susceptibles d’être incubées. Elles pourraient faire l’objet d’échanges avec les élèves d’EPA (Entreprendre Pour Apprendre). Cette association accompagne lycéens et collégiens dans la réalisation d’un projet d’entreprise.

A Prova informe sur la possibilité d’un test d’activité dans le cadre d’une coopérative jeunesse pour poursuivre l’été des projets initiés dans l’année avec EPA.

Jordane Veyron de La Recyclerie pourrait faire appel au Fablab afin de prototypes diverses pièces manquantes, former ses salariés au prototype, développer son pôle création.

Pour Le Pêcher Mignon, J.B. Abolio pourrait être intéressé par des meubles de la recyclerie, ou par des prototypes de sujets de décoration ou packaging avec le Fablab.

Audrey Royer, pourrait valoriser l’annuaire professionnel de la CRESS par des plaquettes, graphisme...ou développer son activité entrepreneuriale de community manager en démarchant les membres de la CRESS.

Cyril Gabillaud-Gambotti et Thierry Herlin ont échangé sur des questions liées aux Ressources Humaines et au management. Preven et Kyrnolia ont pris un rendez-vous pour du business.

Mme Andre a pu rencontrer une personne de Pôle Emploi à propos de sa recherche dans la restauration.

 

 

 

Production en fonction des recherches réalisées sur le web.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par A Prova 

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon